My heart is crying

Pour mes enfants.

Vous savez ce qui s’est passé entre vos parents. Vous savez à quel point j’ai été brisée, pourquoi je suis partie, et que jamais je ne vous ai abandonnés.

Pas un jour ne passe sans que je pense à vous,

Pas un jour sans que mon cœur ne se brise encore, sans que mes yeux ne pleurent,

Je suis impuissante à vous protéger,

Et cette impuissance me plonge dans un désespoir sans fond.

Chacune de mes pensées va vers vous,

Je voudrais tant vous serrer dans mes bras, contre mon cœur,

Retrouver vos odeurs, votre chaleur, vous accompagner et vous voir grandir.

Vos mots ne m’ont pas épargnée, mais votre absence m’est un calvaire.

Je sais que vous n’en êtes pas responsables, j’aurais tant voulu vous préserver.

Désormais je ne me battrai plus, je suis seule et fatiguée, tellement fatiguée.

Je vous aimerai toujours, énormément, sans limite.

Quoi qu’il se passe dans nos vies, vous serez toujours dans mon cœur.

Ne vous laissez jamais humilier, insulter, mépriser.

Vous êtes tous les trois différents. Vos personnalités comptent et ne doivent pas être écrasées. Ne l’oubliez jamais.

Le jour où vous voudrez revenir, je serai là pour vous accueillir.

Je vous attendrai le temps qu’il faudra.

Votre maman.

Prêtez attention aux paroles, prêtez attention au ton de Wrecking ball, et vous ne verrez plus les images de la même façon. Il n’y a rien de choquant dans ces images. Ce qui est choquant c’est l’interprétation qu’en font certaines personnes déviantes qui méprisent sans appel le message délivré par les paroles.

Une femme ne vaut pas moins qu’un homme, une femme n’est pas une putain par nature, une femme n’est pas un sous-être humain à cantonner dans une cuisine (Lien vers un article qui rapporte des propos révoltants).

Les femmes constituent la moitié de l’humanité et lui donnent naissance. Elles méritent toutes respect et dignité, et ces deux mots ne remettent pas en cause la place des hommes auprès d’elles.

Le jour où tous les hommes auront compris cela, l’humanité aura enfin évolué. Malheureusement nous en sommes loin, surtout quand des enfants sont confiés à des êtres déviants au mépris de tout principe élémentaire de protection.

Protéger les enfants c’est préserver l’avenir. Notre avenir est d’ores et déjà fort compromis.

(Je précise que tout ce que j’écris dans cet article est lié, bien évidemment.)