Plan de Déplacements Urbains : question de logique

Le Plan de Déplacements Urbains (PDU) est un document rédigé et adopté par le Syndicat Mixte des Transports en Communs de l’agglomération grenobloise (SMTC) le 10 juillet 2006, seule instance pouvant le valider.
Quelques précisions techniques d’abord :
L’avis demandé aux communes n’est que consultatif. Un avis négatif d’une ou plusieurs communes n’annule ni n’invalide le PDU qui reste sous la tutelle du SMTC.

Lors de la délibération du 19 octobre 2006 sur le PDU (consultable sur le site de la Ville), la commune de Saint-Egrève a décidé de se prononcer défavorablement sur ce projet, en l’état actuel de son écriture.
Nous considérons en effet qu’il ne correspond pas aux besoins et aux demandes de Saint-Egrève, exprimés dans notre Plan Local de Déplacements Intercommunaux
Soyons bien clairs: Le tram à Saint-Egrève a toujours eu notre soutien depuis sa première inscription en 1993.
Soyons encore plus clairs : Le tram c’est oui, encore et toujours oui.
Un paragraphe entier lui est consacré dans la délibération d’octobre 2006
Espérons seulement, pour le bien de Saint-Egrève, des Saint-Egrèvois et de la qualité de l’air et des déplacements, que la nouvelle version ne connaîtra pas le sort d’Ysis, née avant les cantonales et disparue quelques mois plus tard.
Que demandions- nous à voir inscrit au PDU et qui n’a pas été retenu par le SMTC, organisme coordonateur des propositions des collectivités locales ?
une passerelle piétons-cycles pour sécuriser et encourager les déplacements doux/alternatifs vers les digues et le pont barrage
un parc relais en liaison avec l’ouverture à la circulation du pont-barrage prévue en 2008
les liaisons cyclables complémentaires
la création d’une bretelle vers le Nord (en direction de Lyon) dans l’échangeur Sud afin de soulager la circulation sur Saint-Egrève Nord et ainsi favoriser le rabattement de la circulation sur l’autoroute comme prévu …au PDU !
la création d’un nouvel échangeur au bout de la rue de l’Isère
la prise en compte des convois exceptionnels sur l’autoroute
Nous avons en octobre 2006 décidé de nous prononcer défavorablement pour exprimer notre mécontentement cela peut surprendre puisque nous étions d’accord sur beaucoup de points dont l’arrivée du Tram. D’autres communes ont choisi de voter pour le PDU et de s’engager dans un combat pour faire disparaître ou modifier l’un des éléments : le tunnel.
Quelle est la meilleure logique ?
Toutes ces propositions nous les maintenons car il est urgent de faire progresser l’utilisation des modes alternatifs à la voiture en les encourageant par des mesues positives plutôt qu’en créant des contraintes supplémentaires.
Dans des villes qui ont été agrandies à l’époque du tout-voiture, il nous faut apporter tous les moyens performants de se déplacer autrement, rapidement et confortablement.
C’est ainsi que les habitudes de déplacement et de vie changeront et que la ville se modifiera pour s’adapter aux nouveaux modes dominants de déplacement.
Maintenant, tous à vos claviers !
Au Coeur de Saint-Egrève