Pour une bonne utilisation des énergies

Conscients de l’impact humain sur les changements climatiques observés sur la planète, nous avons décidé de nous engager localement dans des actions concrètes et mesurables.

Tout d’abord, Saint Egrève adhère au “Plan climat local” qui vise à atteindre à l’horizon 2010 les 3 objectifs suivants :

Stabiliser les émissions de gaz à effet de serre au niveau de référence de 1999,
Stabiliser les consommations énergétiques d’électricité et de ressources d’origine fossiles non renouvelables,
Contribuer au développement des dispositifs de production d’énergies renouvelables sur les bâtiments municipaux et encourager les particuliers à l’installation de ces mêmes dispositifs.
A l’horizon 2020, diminuer de 20 % les émissions de gaz à effet de serre pour, ensuite, s’engager à contribuer de façon significative à la réduction par un facteur 4 des émissions de gaz à effet de serre d’ici à 2050.

Déjà quelques dispositifs ont été mis en place, en partenariat avec l’aide de l’Agence Locale de l’Energie (ALE) et l’ADEME :

La campagne “Display” pour cinq bâtiments municipaux avec 5 usages différents (sportif, éducatif, social, de loisirs et de bureaux). Ces locaux font l’objet chaque année de mesures des dépenses en énergie et en eau. Un logiciel calcule les performances (avec des corrections suivant l’utilisation du bâtiment et les données climatiques). Le but étant, par une adaptation des systèmes de fourniture d’énergie et d’effluents et un partenariat avec les usagers, d’améliorer significativement les performances de ces structures. Un premier exemple de travaux importants dont on peut juger des effets : le remplacement du mur vitré de la Halle Jean-Balestas.
Le projet “Econ’Home” de l’ALE pour lequel 52 foyers Saint-Egrévois ont répondu à l’offre d’un diagnostic énergétique de leurs habitations et de propositions d’adaptations techniques pour améliorer les performances thermiques.
L’écriture d’un cahier des charges “Haute Qualité Environnementale” (HQE) pour toutes constructions, réhabilitations de bâtiments communaux avec une surveillance particulière de la “cible” énergétique.
On peut citer également l’achat de plusieurs véhicules électriques et également la commande, dès que le projet sera prêt, d’un véhicule à pile à combustible. Ces quelques exemples sont un premier pas vers une diminution de notre “empreinte écologique” (effets négatifs de nos actions sur la planète) et ne sont que quelques éléments parmi toutes les actions au programme de l’Agenda 21 de la Ville de Saint-Egrève.